Revenir à Découvrir

Histoire

Sources : « le patrimoine des communes de France »

Mentionné pour la première fois en 786 sous le nom de Lunombuacharo marca et comme possession de l’abbaye de Wissembourg, le village se trouve semble-t-il à l’emplacement d’une ancienne voie romaine.

Il est rapidement divisé en deux parties, l’une dite « LeFlecken », appartenant jusqu’en 1789 à l’évêché de Strasbourg, et l’autre, un ban allodial dit « s’Dorf », en la possession de la famille Ettendorf à partir du XIIe siècle.

En 1327, ceux-ci, qui détiennent Le Flecken en fief de l’évêché de Strasbourg, donnent eux-mêmes les deux parties du village en fief aux seigneurs du Fleckenstein. La partie du Flecken est dévastée par les Français vers 1675 et le ban passe en 1680 à la couronne de France, qui le donne en fief aux Rohan Soubise. Le village reste ainsi divisé jusqu’à la Révolution française, les habitants du fief devant acquitter des impôts dont les villageois de l’alleu sont affranchis.

Il subit d’importantes destructions durant la guerre de Trente Ans, est pillé et incendié par les Français durant la guerre de succession du Palatinat, de 1689 à 1697, puis occupé par eux en 1704, lors du retour de leurs troupes, défaites à la guerre de succession d’Espagne.

Malgré une activité agricole et le développement du commerce, le village subsiste difficilement jusqu’au début du XXe siècle, où une émigration se produit vers l’Amérique.

Cependant, la construction d’une ligne de chemin de fer reliant Lembach à Woerth et Haguenau en 1899 lui permet de se désenclaver et l’exploitation forestière lui assure désormais un développement économique suffisant.